L'équipe de la Petite Université Populaire Arize-Lèze
vous souhaite une excellente fin d'année, de bonnes fêtes
et vous présente ses meilleurs voeux pour l'année qui s'annonce.

Rendez-vous mardi 14 janvier 2014 à 20 h à la salle communale de Campagne s/Arize pour l'Assemblée générale de l'association !


Prochaine séance : Mardi 19 Novembre

à 20 h, au centre multi-média du Mas d’Azil : conférence de Claudius de Cap Blanc : « Introduction à l’affabulisme ».
Le mot « affabulisme » ne se trouve dans aucun dictionnaire et pourtant l’affabulisme existe bel et bien puisque Claudius de Cap Blanc l’a inventé… ! Artiste inclassable, inventeur sans limites, volontiers provocateur, Claudius de Cap Blanc a créé un univers unique au monde dans une ancienne usine de meubles du Mas d’Azil : l’ « Affabuloscope ». « Dans son mode d’expression, l’affabulisme se veut critique, partial, passionné, poétique, politique, péripatéticien et subversif », écrit-il. Au travers de cette conférence audio-visuelle, il nous exposera ses idées, ses actions, ses combats, son rapport à l’Art. 
La Petite Université se veut lieu de connaissance, mais aussi de partage, de dialogue et d’échange.

À l’issue de la soirée, comme chaque fois, nous partagerons le manger-boire amené par chacun(e). 



3e Journées d'Etudes Cinématographiques du Mas d'Azil


Le prochain événement PUPAL aura lieu au centre multi-média du Mas d’Azil les

 jeudi 31 octobre (à 20 h00) et les vendredi 1er et samedi 2 novembre 

(conférences et analyses de films de 14h30 à 18h, film à 21h) :

 3èmes Journées d’Études Cinématographiques de l’Arize.  
 Cette année, la thématique choisie sera : La femme dans le film noir américain des années ’40.
Seront projetés les films suivants :
- jeudi 31 octobre : Out of the past / La griffe du passé (Jacques Tourneur, 1947) ;
- vendredi 1er novembre : Double indemnity / Assurance sur la mort (Billy Wilder, 1944) ;
- samedi 2 novembre : Phantom Lady / Les mains qui tuent (Robert Siodmak, 1944). 
Les troisièmes journées d’études cinématographiques de la PUPAL dresseront le portrait de la femme dans le « film noir », avec une prédilection pour les années 40, décade emblématique du genre : femmes fatales, fièrement indépendantes, séductrices, manipulatrices, black widows, sirènes (parfois chantantes), vicious women, souvent instigatrices et quelquefois criminelles, féminines et masculines. A l’inverse de ces nombreuses maléfiques, qui s’imposent comme des stéréotypes, il y a quelques victimes.
Quelle est le rôle de la femme ? Quelle est son ambition ? Le film noir montre-t-il la  revendication d’émancipation de la femme ou une image critiquable de la condition féminine ? Que dit-il du couple et du mariage ? Quelle identité féminine est construite ? Le discours n’est-il pas faussé quand le portrait de la femme est fait sous un regard masculin (récit et/ou regard de la caméra) ? Comment la fétichisation est-elle à l’œuvre ?

On isolera aussi quelques instants privilégiés. Celui de l’apparition de la femme : la toute première, bien sûr, qui impose la protagoniste dès son entrée, mais aussi quelques autres qui forcent la fascination (chant, danse…).  Celui de la chute, aussi, au double sens du terme : échec et tombée du corps jusqu’à finir, parfois, en image de pietà.
Mélanie Bourdaa est Maitre de conférences en Sciences de l'Information et de la Communication à l'Université Michel de Montaigne Bordeaux 3. Elle enseigne les séries télévisées et les genres cinématographiques, dont le film noir. Elle a travaillé sur le rôle de la femme dans le film noir à l’UCLA (Los Angeles).
 
Xavier Daverat, professeur de droit privé à l’Université Montesquieu – Bordeaux IV, est spécialisé en droit de la propriété littéraire et artistique. Il travaille et publie également sur la musique, ainsi que sur le cinéma dans l’intersection cinéma et politique. Il a dirigé le numéro de la revue Europe sur Pasolini (mars 2008) et vient de publier Tombeau de John Coltrane (Parenthèses, 2012). Les fidèles de la PUPAL le connaissent bien puisqu’il est l’initiateur des Journées d’Etudes Cinématographiques de l’Arize, désormais annuelles.

Toutes les séances (films, conférences, etc.) sont gratuites, dans la limite des places disponibles.




Prochaine séance : mardi 15 octobre


à 20 h, salle multi-média du Fossat : conférence de Paul Cabanac : « Le nombre d’or ».

Objet de multiples publications, le fameux « nombre d’or » est l’un des éléments particuliers de l’histoire des mathématiques. Depuis la nuit des temps, il occupe bien des esprits qui, à partir d’observations dans un large spectre de disciplines, voudraient qu’il soit le garant du concept « d’harmonie ». La conférence se donne pour objectif de restaurer le statut du nombre d’or dans l’univers des sciences, ensuite d’ouvrir quelques lucarnes dans d’autres directions, en proposant une association interactive au public présent.
Paul Cabanac, responsable du pôle scientifique de l’Université Populaire de Narbonne, est un enfant du pays. Né au Mas d’Azil (où il revient très souvent), il a vécu l'essentiel de sa carrière au ministère de l'agriculture, au service de l'enseignement technique et supérieur, où il a exercé les fonctions successives de professeur de mathématiques, de proviseur, d'inspecteur pédagogique national de mathématiques et enfin d'inspecteur principal à compétence générale. Ami fidèle et soutien inconditionnel de la PUPAL, il est intervenu plusieurs fois sur nos estrades, soit en solo sur « l’aventure des nombres », soit en « polyphonie » avec d’autres intervenants… 

À l’issue de la soirée, comme chaque fois, nous partagerons le manger-boire amené par chacun(e). Ceux qui ont acquis un gobelet aux « armes » de la PUPAL sont priés de ne pas l’oublier.



Prochaine séance : mardi 1er octobre

(20 h, salle communale de Campagne s/Arize) : Sylvie Queval (philosophe) : « Comment sommes-nous devenus philosophes ? - Les conditions d'émergence d'une pensée philosophique en Grèce ».

Les 7e et 6e siècles avant notre ère voient se produire en Grèce une série de phénomènes qui n’ont en apparence pas grand rapport entre eux mais aboutissent à produire une profonde mutation mentale : apparition de l’alphabet, invention de la monnaie, création de l’infanterie, rédaction des lois… On peut allonger la liste des changements contemporains et tous corollaires d’une démythologisation et d’une rationalisation du rapport des hommes au monde. Au début du 5e siècle, un fragment attribué à Héraclite contient la première occurrence du mot « philosophe », terme qui va devenbir d’usage courant avec Platon et Aristote. La philosophie n’a pas surgi abruptement de quelques esprits brillants, elle est issue d’un long processus d’élaboration. Sylvie Queval se propose d’examiner avec nous ce tournant du 6e au 5e siècles, d’y observer comment ce nouveau personnage qu’est le philosophe vient occuper la place que lui cèdent ses prédécesseurs qu’on désignait comme des « sages ».
Sylvie Queval a été professeur agrégé de philosophie, puis a soutenu (en 1984) une thèse de doctorat sur l'organisation du corpus platonicien et son mode d'écriture. Elle a ensuite enseigné à l'IUFM de Lille, puis à l'université de Lille 3 où, tout en poursuivant des travaux en philosophie antique, elle a dispensé l’enseignement de la philosophie de l'éducation. Retraitée depuis cinq ans, elle est actuellement investie dans l'Université Populaire de Narbonne.

À l’issue de la conférence, comme chaque fois, nous partagerons le manger-boire amené par chacun(e). Ceux qui ont acquis un gobelet aux « armes » de la PUPAL sont priés de ne pas l’oublier.
Bien cordialement, le bureau de la PUPAL. 




Prochaine séance : Mardi 10 Septembre


Prochaine séance Mardi 10 septembre à 20 h, au CCMM Le Mas d'Azil, en partenariat avec  l'association Affabul'Acte : conférence-diaporama des docteurs Gilles  & Brigitte Delluc : « Le sexe au temps des Cro-Magnons ».
On sait très peu de choses sur la sexualité des plus anciens Hommes,  mais tout change avec les Cro-Magnons. À partir de faits réels (fouilles, sépultures), de documents graphiques, on peut parler de  Cro-Magnon et de sa sexualité sans faire appel à l'imagination. Même si la Préhistoire a longtemps été une histoire d'hommes au sens masculin du terme, dans les romans et les films, même tout récents.  Ainsi la fouille moderne informe sur la vie intime, la pathologie, la  mortalité et même des aspects gynéco-obstétricaux. Dans l'art des  cavernes et des objets, les aspects sexuels ne manquent pas : vénus  opulentes, hommes ithyphalliques, vulves et phallus, etc.  L'ethnographie quant à elle montre la vie des chasseurs-collecteurs :  division sexuelle du travail, quête des épouses. Et les toutes dernières découvertes concernant l'ADN ont encore élargi le sujet...
Gilles Delluc est docteur en Anthropologie et Préhistoire, ainsi qu'en Médecine puisqu'il est également médecin chef des hôpitaux. Il est  aussi l'auteur de l'ouvrage "Le Sexe au temps des Cro-Magnons" (éditions  Pilote 24 ; sommaire complet de ce livre surwww.hominides.com). Son  épouse, Brigitte Delluc, est docteur en Préhistoire et travaille auprès du département de Préhistoire du Muséum National d'Histoire  Naturelle à Paris (UMR 7194 du CNRS).
À l'issue de la conférence, comme chaque fois, nous partagerons le manger-boire amené par chacun(e).




Prochaine séance : Mardi 3 Septembre


La séance de rentrée du second semestre de la PUPAL aura lieu le mardi 3 septembre, à 20 h, salle des fêtes de Pailhès (au-dessus de la mairie), avec une conférence-diaporama de Vincent Bouscatel : « Pailhès, l'histoire d'un château et  d'un territoire singuliers ».

Vincent Bouscatel possède une bonne moitié de sang ariégeois dans les veines. Historien de formation, il est passionné de patrimoine, de montagne et de nature. Né en 1973, d'une mère lézatoise et d'un père roquettois, il partage son temps entre Bordeaux, Toulouse et la vallée de la Lèze. Diplômé en Histoire et en Sciences-Politiques, il a travaillé, entre autres, sur la Restauration en Ariège et sur le protestantisme ariégeois au XIXème siècle. Il a publié en 2000" La notabilité en Ariège sous la Restauration 1814-1830". Il choisit pourtant la carrière des armes et sert dans l'Arme-Blindée-Cavalerie en métropole et en République de Côte d'Ivoire jusqu'en 2007. Actuellement cadre au sein d'un Établissement Public d'Insertion de la Défense, il accompagne de jeunes gens en difficulté sociale vers le monde du travail. De retour en France, il choisit de consacrer une partie de son temps à la restauration du château de Pailhès qu'il connaît depuis son enfance. Édifice alors délaissé, il s'y consacre pleinement depuis 1991 à travers animations et chantiers, et le sauve d'un abandon certain auquel il était voué. Après avoir convaincu les derniers propriétaires de vendre la demeure, une SCI est créée et s'en porte acquéreur. Aujourd'hui, la recherche historique sur ce lieu lui procure ce contact unique avec un passé qu'il aime et qu'il tient tant à faire partager.




Marché du livre Ancien et Moderne à St Ybars

La Petite Université Populaire ne fonctionne pas pendant les mois de
juillet et août, mais ne reste pas inactive pour autant, puisqu’elle
organise, comme l’été dernier, un MARCHÉ DU LIVRE ANCIEN & MODERNE 
à SAINT-YBARS les samedi 10 & dimanche 11 août 2013
De 10 h à 18 h, sous les « arcades » de la mairie de Saint-Ybars, vous
attendront des libraires professionnels de livres anciens et des artisans
du livre, ainsi que des animations gratuites :
* concert de blues avec les « Mannish Boys » samedi à 18 h
* contes avec Pierre Ricard tout le long du dimanche
Repas (12 €, sur inscription uniquement) le samedi soir
(N’attendez pas pour vous inscrire : 05 61 68 90 05 ou 06 87 94 60 93 ou
par mail)

Les activités "normales" de la PUPAL reprendront dès le mardi 3 septembre
avec une conférence sur l'histoire du château de Pailhès par Vincent
Bouscatel.
L'équipe de la PUPAL vous souhaite un excellent été !
-----






Entretien avec le réalisateur Pierre Carles au sujet de son enquête en cours sur la place du travail dans notre société, et même sa "non-place". Il parle après une projection de "Qui dit mieux?", un montage en "rough cut" des réactions et réflexions des audiences au film antérieur "Attention danger travail".


Un document vidéo de Patrick Chalmers à l'occasion de la Ciné-rencontre du 25 Mai 2013 à la salle multimédia du Fossat.
(Cliquez sur l'image pour voir la vidéo)

Prochaine séance : Mardi 18 Juin


Mardi 18 juin (20 h, à Castex) :
Pour clôturer le premier semestre 2013, interventions de membres adhérents
de la PUPAL (sujet au choix), suivies d’échanges.

1. Françoise Moirot : « Quand un texte en cache un autre : lectureS du conte "Le Chat Botté" de Charles Perrault ».
2. Philippe de Robert : quelques poèmes tirés de sa mémoire...
3. Philippe Fréchet : lecture d’un « racontar » de l’écrivain-ethnologue danois Jorn Riel.

Ensuite on partage le manger-boire amené par chacun(e).
à mardi !

Prochaine séance : Mardi 4 Juin

Cette séance se déroulera à la salle multi-média du Fossat, à 20h.
(en partenariat avec l’Observatoire astronomique de Sabarat.) 

« Histoire de l’astronomie, 2e partie : Copernic et ses petits » par Jean-Noël Sarrail.

Passionné par l’astronomie et la transmission du savoir, Jean-Noël Sarrail
a été pendant 8 ans responsable pédagogique à la Cité de l’Espace et
assure la vice-présidence de l’observatoire de Sabarat dans l’Ariège.
Formateur à l’IUFM Midi-Pyrénées, il est notamment l’auteur de l’ouvrage
pédagogique « 50 activités avec l’astronomie » édité par le CRDP et
préfacé par Hubert Reeves. Il intervient régulièrement sur des formations
organisées par le CNES ou pour des conférences du Festival d’Astronomie de
Fleurance.
Pour la Petite Université Populaire Arize-Lèze, il poursuivra, ce mardi 4
juin  à la salle multi-média du Fossat, son histoire de l’astronomie, dont
il avait déjà donné la 1ère partie en septembre 2012 au même endroit. Dans
« Copernic et ses petits », nous apprendrons comment, à la fin de la
Renaissance, des savants de toute l’Europe ont définitivement délogé la
Terre et l’Homme du centre du Monde. Nous croiserons Copernic, Brahé,
Kepler et, bien sûr, Galilée ! Il n’est pas du tout indispensable d’avoir
suivi la 1ère partie (sur les astronomes de langue grecque) pour
comprendre la seconde. Cette fois encore, la séance est organisée en
partenariat avec l’observatoire astronomique de Sabarat et son dynamique
président Claude Jung.

Cette séance de la PUPAL est bien sûr, toujours gratuite et ouverte à
toutes et à tous ; et nous partageons le manger-boire apporté par chacun à
l'issue de la conférence.

Bien amicalement, le bureau de la PUPAL.





Prochaine Séance: Mardi 21 et Samedi 25 Mai



Mardi 21 mai, 20 h, salle communale de Daumazan
Paul Cabanac (mathématiques) / Emmanuel Jardin (philosophie) / Antoine Seel
(littérature & arts) : « conférence polyphonique » (à plusieurs
voix/voies) sur la question de l’« imaginaire ». Entrée libre.




----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Samedi 25 mai (16 h 30, salle multi-média du Fossat) : Ciné-Rencontre
avec... Pierre Carles (réalisateur de documentaires qui présentera deux de
ses derniers films : 16 h 30 :  « Guérilla des FARC » (film en cours de
montage, durée prévue : environ 1 h) ; 21 h : « Hollande, DSK, etc. » (1 h
23). Entrée : 5 € (pour l’ensemble des 2 films) + repas : 10 € sur
réservation (jusqu’au mercredi 22 mai) : 05 61 68 90 05 ou 06 87 94 60 93
ou phf@carla-bayle.com. Le nombre de places étant limité, n’attendez pas
pour vous inscrire.






Chers amis de la PUPAL,
Pour celles et ceux qui auraient raté la conférence que Claude Armand nous
avait donnée (en septembre 2010) sur l'orgue, son histoire, sa
fabrication, etc., voici une nouvelle possibilité d' y assister :
jeudi 16 mai, à 21 h, dans l'ancien presbytère de Saint-Lizier.
C'est gratuit.


Prochaine séance : Mardi 7 mai 2013


à la salle communale de Campagne, à 20 h :

Mireille Bruyère : « L’Europe, le néolibéralisme et la démocratie ».

Maître de conférences en économie à l’Université de Toulouse, Mireille
Bruyère  est aussi chercheuse à l’UMR5044 – CERTOP (Centre d’Etude et de
Recherche Travail Organisation Pouvoir) et fait également partie du
mouvement des « Économistes atterrés ». Pour la Petite Université
Populaire Arize-Lèze, elle traitera, ce mardi 7 mai à Campagne-sur-Arize,
de l’organisation économique et politique de l’Europe et des conséquences
sur la démocratie des pratiques néolibérales actuelles.


Cette séance de la PUPAL est bien sûr, toujours gratuite et ouverte à
toutes et à tous ; et nous partageons le manger-boire apporté par chacun
après la séance.




Prochaine séance : mardi 30 Avril


A la salle des fêtes d’Artigat *, à 20 h

Économie sociale : conférence-diaporama de Patrick Mignard
«L’appauvrissement des familles ».

Les riches moins riches, les pauvres moins pauvres. C’est pour quand ?

Cette séance de la PUPAL est bien sûr, toujours gratuite et ouverte à
toutes et à tous ; et nous partageons le manger-boire apporté par chacun
après la séance.



* pour venir à la salle des fêtes d’Artigat : en venant depuis Le Fossat,
tourner à gauche en direction du Camping, très vite après l’entrée du
village.




Prochaine séance : mardi 16 Avril


Au Centre Culturel Multi-Média du Mas d’Azil, à 20 h,

conférence de José Pons (géologue, professeur à l’Université d’Orléans) :
« La planète Terre et son fonctionnement ».


Prochaine séance


Après les 2 séances restantes du cycle de conférences discutées : « Entre les œuvres, Survivances et glissements dans les arts visuels », animées par Coline & Denis Miailhe (les mardis 19 mars et 2 avril, à 20 h à la salle communale de Lanoux), nous aurons une conférence concernant la géologie, un champ que nous n’avions pas encore abordé à la PUPAL.


C’est grâce à José Pons (géologue, professeur à l’Université d’Orléans)que nous allons découvrir cette discipline scientifique, en deux temps :


- D’abord, toute la journée du Samedi 13 avril, par une visite sur le terrain : « L'histoire géologique du Plantaurel durant les derniers 150 millions d'années au travers d'une excursion allant de Durban-sur-Arize aux contreforts carlanais ». Parcours animé par José Pons, sur inscription et en covoiturage. 

Rendez-vous et détails pratiques seront fournis par mail aux personnes qui se seront préalablement inscrites auprès de la PUPAL (05 61 68 90 05 ; phf@carla-bayle.com);

- Puis, le Mardi 16 avril (au Centre Culturel Multi-Média du Mas d’Azil),à 20 h, avec une conférence: «La planète Terre et son fonctionnement»Autrement dit, nous commencerons par la dimension locale avant de nous intéresser à  l’échelle globale.


Le nombre de places étant limité, n’attendez pas pour vous inscrire.Bien amicalement, le bureau de la PUPAL.

Nouvel extrait Vidéo disponible

Vous pouvez dès à présent visionner un extrait de la conférence de Gilles Desmons "Proust et ses mondes" accessible dans l'onglet "Documents" de ce blog.

Prochaine Séance : mardi 5 Mars 2013

Suivis des mardis 19 mars et 2 avril à la Salle communale de Lanoux * à 20h,
en partenariat avec les Ateliers du Château et l’association « Autres Directions ».


Cycle de 3 conférences discutées : « Entre les œuvres, Survivances et glissements dans les arts visuels »

Les productions artistiques nous sont généralement présentées à travers l’histoire de l’art, s’inscrivant dans une vision historiciste et chronologique qui privilégie les notions de rupture et de continuité. Dans cette perspective, nous pourrions penser que les œuvres de l’art contemporain sont en scission totale avec celles de l’art moderne et des siècles passés. Il est pourtant possible de développer d’autres analyses des relations entre les œuvres. 
On peut se demander comment des œuvres d’époques différentes engagent des similarités remarquables de formes et de contenu; et comment certains modèles préexistent au-delà du temps. On peut alors établir entre des œuvres des connexions qui ne prennent pas la figure d’une ligne droite, mais bien plus celle d’un réseau dans lequel chacun peut se déplacer, effectuer des glissements temporels, géographiques, culturels. Au cours de ces glissements, adviennent des surprises causées par des rencontres, en apparence improbables, avec des survivances «anachroniques». Nous proposons une formule qui tient à la fois de la conférence et de l’atelier, et dans laquelle chacun peut venir pour simplement écouter, pour échanger ou pour construire ensemble une réflexion. Ces ateliers-conférences sont répartis sur trois sessions. Au cours de la première, les intervenants exposeront leur analyse des relations entre les œuvres d’art et proposeront plusieurs types d’approches qui permettent d’opérer des ponts entre différentes œuvres. Cette présentation sera déroulée à partir du travail d’une artiste contemporaine et soutenue  par des projections d’œuvres connectées à celle-ci. Les étapes suivantes consisteront à poursuivre la réflexion avec les participants et à construire « ensemble » une toile, un rhizome. L’intention est de se donner les moyens de se libérer des approches exclusivement fondées sur la connaissance, et d’emprunter d’autres chemins de navigation dans l’imaginaire suscité par les formes que prennent les créations. 

Cette séance de la PUPAL est bien sûr, toujours gratuite et ouverte à toutes et à tous; et nous partageons le manger-boire apporté par chacun après la séance.

* pour y venir : la salle communale de Lanoux est située juste à côté du
château qui abrite la mairie.




Prochaine séance : mardi 19 février

Bibliothèque de Daumazan *, à 20 h.
en partenariat avec la Médiathèque Intercommunale de l’Arize.

Littérature : Gilles Desmons : « Proust et ses mondes ».
Lire Proust c’est un peu comme si, pendant longtemps, chez vous, où que ce soit, il y avait eu une bouteille dans laquelle aurait été enfermé un génie mystérieux, une bouteille qu’un jour vous décidez d’ouvrir, et alors, dans un pschitt épatant, un monde merveilleux s’offre à vous, vous entraînant dans une découverte sans fin. À la recherche du temps perdu n’est ni un traité de psychologie, ni un traité d’esthétisme, ni un traité de l’amour, ni une peinture sociale. C’est un peu tout cela, sans doute, mais c’est beaucoup plus que cela ! C’est un ensemble de mondes où se croisent, entre autres, une profonde érudition, un humour jubilatoire, un phrasé musical quasi parfait, une peinture profonde de l’être humain. Gilles Desmons nous parlera du monde dans lequel Marcel Proust a vécu et des mondes qui l’ont influencé, tant de clefs pour comprendre le monde multi-thématique qu’il a créé et dans lequel le conférencier tentera de nous entraîner, l’espace d’une soirée. Le Franco-Britannique Gilles Desmons est diplômé en sciences économiques, en lettres et en sciences de l’information, des Universités de Paris et de Londres. Successivement rédacteur dans une revue d’histoire française, expert auprès de la plus prestigieuse maison de ventes aux enchères en Grande-Bretagne, écrivain et éditeur, il enseigne aujourd’hui à Toulouse, à l’École Supérieure de Commerce et à l’Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace.

Cette séance de la PUPAL est bien sûr, toujours gratuite et ouverte à toutes et à tous; et nous partageons le manger-boire apporté par chacun après la séance. 

* pour venir à la bibliothèque de Daumazan : passer devant la mairie, tourner à gauche tout de suite après (rue avant la route partant vers Montbrun), monter vers le mail, tourner à droite ; arrivés devant la salle des fêtes, continuer quelques mètres et tourner à droite vers l’école en passant devant la maison de retraite : la bibliothèque est entre les 2.